Publié le 18 Mars 2018

Au moment de l’Eucharistie, présentant le calice de vin, le prêtre dit ce qu’il montre : "le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle". Le Carême, cette année, nous introduit dans les Alliances successives que Dieu conclut : avec l’humanité et la création (Noé), puis avec Abraham, qui sera le père des croyants, puis, et surtout, avec Moïse et le peuple du désert, au pied du Sinaï. Les prophètes viendront plus tard, dans l’histoire d’Israël, ils rappelleront les conditions de l’Alliance, et annonceront, comme ici le prophète Jérémie, que Dieu conclura une Alliance nouvelle, dont le signe ne sera plus une Loi extérieure, aussi juste soit-elle, mais une Loi qui sera inscrite au plus profond du cœur de l’être humain. Jérémie l’annonce en disant : "Voici venir des jours…" Et Jésus répond en affirmant : "L’heure est venue…"

 

Dans l’Évangile, pour expliquer cette affirmation, Jésus prend un exemple, celui du grain de blé, qui doit mourir pour porter du fruit : mourir pour fructifier, mourir pour vivre… un exemple qu’il appliquera au nouveau mode de vie qu’il annonce : mourir à soi-même, à son "ego", se détacher de soi, de sa vie… pour vivre. En gros, il dit : si tu veux vivre, entre dans ce paradoxe selon lequel il te faut mourir à toi-même, renoncer à toi-même, te mettre au service des autres, te faire serviteur, pour être vraiment libre et entrer dans la vraie vie. Et il invite à le suivre… si c’est ça que tu veux, viens et suis-moi !

 

Suivre le Christ… En quoi cela consistera-t-il, concrètement ?  Pour répondre à cette question, il faut regarder dans les deux sens : vers Dieu et vers le prochain. Suivre le Christ, dans sa relation à Dieu : c’est mettre sa confiance en lui, s’abandonner à lui, faire sa volonté en toutes choses. Suivre le Christ dans sa relation aux autres, ce sera, comme il le dit dans l’Évangile, se mettre au service du prochain, à commencer par le plus nécessiteux, refuser toute attitude de domination, de supériorité, vis-à-vis des autres. "Qui aime sa vie la perd, qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle."

                                                                      18 MARS 2018 (5ème DIMANCHE DE CARÊME)

Voir les commentaires

Rédigé par P. Marion

Publié dans #commentaires

Repost0